Y a-t-il un lien entre la pollution atmosphérique et les maladies intestinales ?

Le taux de maladies intestinales, et plus particulièrement la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, est à la hausse dans différentes régions du monde. Elles apparaissent désormais comme des maladies répandues dans le monde entier. Pour qu’un jour on puisse éviter la propagation, les chercheurs étudient des moyens de déterminer la cause de ces maladies. Le Canada est le pays avec le plus haut taux de maladies intestinales au monde. Il n’est donc pas étonnant que les chercheurs de l’Université de l’Alberta examinent le lien entre la pollution atmosphérique et les maladies intestinales.

« Lorsqu’on pense à la pollution atmosphérique, on a tendance à songer à la santé pulmonaire, mais la voie gastro-intestinale y est également constamment rattachée. Le mucus nettoie les particules polluantes fines des voies respiratoires pour les envoyer dans l’intestin, » a mentionné Karen Madsen, chercheuse et gastro-entérologue.

Les données semblent indiquer qu’inhaler de fines particules peut perturber la fonction immunitaire et déclencher l’inflammation intestinale. L’intestin devient donc plus perméable et altère l’équilibre bactérien de l’intestin. « Ces changements peuvent engendrer l’inflammation et créer des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin chez les sujets génétiquement prédisposés », rappelle Madsen. « Dans l’intestin, il y a une barrière entre le système immunitaire et les bactéries qui y vivent. Il est important que la barrière soit maintenue. »

« L’interaction entre le microbiome intestinal et le système immunitaire est réellement à l’avant-plan de la recherche sur la maladie inflammatoire chronique de l’intestin. La recherche sur la pollution atmosphérique semble prometteuse, pourtant il est encore trop tôt pour savoir avec certitude si ce lien existe vraiment, » ajoute Melissa Rosen, M.D., gastro-entérologue au centre médical Langone de l’Université de New York.

Je considère que le lien entre la pollution atmosphérique — ainsi que les autres toxines, notamment — et les maladies intestinales deviendra plus clair lorsque la recherche s’étendra dans ce domaine. Les toxines déclenchent une réaction inflammatoire dans l’organisme qui peut causer plusieurs maladies chroniques. Les toxines ne sont qu’un élément parmi tant d’autres susceptibles de déclencher de l’inflammation. L’important dans l’obtention d’une santé vibrante est de réduire l’exposition aux toxines et augmenter la capacité du corps à expulser les toxines.

Biographie

Brenda Watson, N.D., CNC, C.T.

Brenda Watson N.D., C.C.N, T.C.

Médecin naturopathe
Brenda est l’auteure du best-seller du New York Times, The Fiber 35 Diet, et d’autres guides populaires sur la santé. Les connaisssances de la « Diva de la digestion » ne sont surpassées que par son enthousiasme et par la mission qu’elle s’est fixée, celle d’aider les gens par le biais de la prise de conscience et de l’éducation. Son approche énergique et pragmatique des fonctions physiologiques et de la santé ont fait de Brenda l’un des experts du domaine de la santé les plus populaires de notre époque.
COMMUNIQUEZ AVEC Brenda