Mangez de façon équilibrée pour rester équilibré

Quelle est la meilleure façon d’aider à la croissance et au développement du cerveau de votre enfant ainsi que du vôtre ? Comme la nutrition joue un rôle important dans la fonction cognitive, les acides gras oméga-3 sont essentiels, qu’ils soient ajoutés dans l’alimentation ou en suppléments.

Comment agissent les acides gras oméga-3 ?

Chaque cellule de l’organisme est enrobée par une membrane qui est principalement faite d’acide gras, notamment les oméga-3. Cette membrane permet de laisser entrer une bonne quantité de nutriments en plus de faire en sorte que les déchets soient retirés rapidement. Des études ont démontré qu’une alimentation riche en acides gras oméga-3 peut avoir comme effet d’augmenter la capacité d’apprentissage, la concentration, la mémoire, la capacité à résoudre des problèmes et la communication entre les cellules. Il a également été prouvé que les oméga-3 contribuent à promouvoir un esprit positif et un équilibre émotionnel. Ces acides gras aident les usagers à maintenir des capacités mentales saines lorsqu’ils vieillissent.

On compte trois grands types d’acides gras oméga-3 : l’acide alpha-linolénique (AAL), de l’acide eicosapentaénoïque (AEP) et de l’acide docosahexaénoïque (ADH). L’AAL est transformé par le corps en AEP et en ADH, les deux types d’acides gras oméga-3 les plus facilement utilisés par le corps. L’AEP semble jouer un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires, alors que l’ADH est nécessaire pour le bon développement cérébral et nerveux.

La recherche a démontré que l’ADH a une incidence déterminante sur les neurotransmetteurs du cerveau, ce qui contribue à une meilleure communication entre les cellules cérébrales. Étant donné que 60 % du cerveau est fait d’acides gras et que la majorité d’entre eux sont des oméga-3, il est raisonnable de croire qu’il est essentiel d’avoir une alimentation riche en acides gras oméga-3, autant pour les adultes que pour les enfants.

Les sources alimentaires d’acides gras oméga-3 comprennent les poissons d’eaux froides (comme le saumon, la morue, le flétan, le hareng, le thon et les crevettes), les graines de lin, les noix, les pétoncles, les graines de soja, le chou-fleur, le chou, le tofu, le chou frisé, le chou cavalier, le chou de Bruxelles, le clou de girofle et les graines de moutarde. En outre, certaines espèces d’algues contiennent de l’ADH.

Sous forme de suppléments, les acides gras oméga-3 sont disponibles sous forme de gélules molles ou sous forme liquide embouteillé. L’huile de graine de lin est une source riche d’acide alpha-linolénique. L’huile de foie de morue est une source riche en AEP et ADH. Il est important de noter que ces huiles sont très sensibles aux dommages causés par la chaleur, la lumière et l’oxygène. Lorsque vous optez pour un produit sous forme liquide, recherchez-en un qui est biologique, réfrigéré et dont l’emballage est un pot de verre brun foncé ou vert. Conservez le produit au réfrigérateur ou au congélateur.

Sous forme de capsules, vous pouvez trouver des produits qui contiennent de la lipase, une enzyme digestive dont l’organisme a besoin pour décomposer les huiles en propriétés nutritives. La lipase ne vient pas sous forme liquide, car elle brûle la gorge.

Si la quantité de mercure dans vos suppléments d’huiles de poisson vous préoccupe, recherchez un produit qui a été distillé moléculairement. La distillation moléculaire est un processus de concentration d’AEP et d’ADH présents dans l’huile de poisson. Elle sert également à enlever les contaminants.

Le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention et les acides gras oméga-3

Les enfants qui ont un trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention peuvent avoir de faibles niveaux d’AEP et d’ADH dans l’organisme. Dans une étude clinique à laquelle ont participé près de 100 garçons, ceux ayant de plus faibles niveaux d’acides gras Oméga-3 avaient plus de problèmes d’apprentissage et de comportement (tels que des excès de rage ou des troubles du sommeil) que les garçons ayant un niveau normal d’acides gras Oméga-3. Dans des études sur les animaux, de faibles niveaux d’acides gras Oméga-3 ont montré faire diminuer la concentration de certaines substances chimiques cérébrales (telles que la dopamine et la sérotonine) reliées à l’attention et à la motivation.

Une étude clinique a utilisé des suppléments d’acide gras oméga-3 et oméga-6 chez 117 enfants qui ont un trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention. Au cours des trois mois de thérapie, l’étude a révélé une amélioration importante en lecture, en orthographe ainsi que dans le comportement des enfants. Une autre étude clinique a conclu qu’une supplémentation d’acide gras oméga-3 contribuait à la diminution de l’agression physique chez les écoliers qui ont un trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention. Plus d’études, dont les comparaisons avec les thérapies médicamenteuses (tels que les stimulants), doivent encore être exécutées.

Ces éléments soutiennent l’idée que les acides gras oméga-3 sont essentiels pour une bonne santé mentale.

Biographie

Caroline Farquhar, RHN

Caroline Farquhar, nutritionniste holistique agréée

Nutritionniste holistique agréée
Spécialisée dans les soins de la digestion et la purification, Caroline éduque le public par le biais de séminaires et de passages à la télévision et à la radio dans tout le pays, au cours desquels elle explique comment améliorer sa santé de façon naturelle. Caroline a rédigé et publié de nombreux articles dans des magazines et sur des sites Web, a créé des programmes pédagogiques et a enseigné à la Canadian School of Natural Nutrition.
COMMUNIQUEZ AVEC Caroline